Chypre - Soixante voix et un seul message

En 1974, le destin de Chypre bascule. L’armée turque envahit le nord de Chypre et annexe 35% du territoire. Le pays est alors coupé en deux. Au nord : la République turque de Chypre du nord, uniquement reconnue par la Turquie ; au sud : un Etat qui souhaite représenter tout le pays. Des deux côtés, plus de 5 000 morts ou disparus et des populations déplacées. Depuis 30 ans, les tensions sont restées extrêmement vives de part et d’autre de la ligne de démarcation.
Pourtant, quelques amis des deux parties de l’île ont aspiré à abattre les barrières séparant les Chypriotes grecs et turcs. Ainsi, la première initiative des bâtisseurs de paix à Chypre est née en 2000. Poussés par le désir mutuel de se rencontrer, Georgina, Kunural, Lénia,Mustapha, Karim et Vanina ont décidé de monter une chorale bi-communautaire. Aujourd’hui, une soixantaine de personnes se réunissent chaque semaine à Nicosie, la capitale, pour chanter tous ensemble. Lors des répétitions, ils apprennent et récitent chaque morceau dans les deux langues. Pour communiquer entre eux, ils s’expriment en anglais. Ces « choristes » ne font pas de politique mais tiennent à faire évoluer les mentalités. Par le chant, ils militent pour se construire une identité commune et affirmer avec force que la coexistence pacifique reste possible, malgré les conflits du passé. Leur voeu le plus cher : effacer la ligne qui coupe l’île en deux.
Le succès remporté par cette activité culturelle témoigne du désir des deux communautés de renouer des contacts sans encombre. Autour de cette chorale se construisent de belles histoires et naissent des amitiés durables… Un lien très fort les unit. Un autre événement a su réveiller les consciences et relancer une certaine idée de la solidarité. Un enfant menacé de mort par une maladie du sang s’est vu offrir du sang compatible par des gens venus en masse des deux côtés de la ligne lors de l’organisation d’une collecte.
Enfin, l'espoir de réconciliation vient aussi de la jeune génération qui s'est structurée autour du mouvement pour la paix YEP (Youth Encounters For Peace) fondé en 1997. Des lycéens des deux communautés visitent ensemble leur île et apprennent à tisser des liens d'amitié par-delà l'histoire qui les a séparés.

Réalisateur : Agnieszka Ziarek

Co-auteur : Agnieszka Ziarek

Producteurs : CFRT, France2, Mat film

Sélectionné pour vous