Eloge du désir. Françoise Dolto (1908 - 1988)

Réalisé à l’occasion de 100ème anniversaire de la naissance de Françoise Dolto, le film dresse le portrait spirituel de la célèbre psychanalyste. Une facette méconnue dévoilée par Claire Jeanteur.
Françoise Dolto est née dans une famille de la grande bourgeoise parisienne de culture chrétienne. Très jeune, sa curiosité et son intelligence l’ont poussé à aborder les difficultés avec un autre regard. Ainsi, pour sa première communion, elle heurta son curé en lui demandant : « Pourquoi on ne dit pas Saint Judas ? » La seule réponse qu’elle reçut fut : « Françoise, priez, priez pour ne plus penser ! » Une prière, sans réponse…
A la même période, à observer sa famille, Françoise Dolto découvrit que les médecins, trop souvent, traitaient plus les symptômes que les causes des maladies. Elle décida de devenir infirmière puis « médecin d’éducation », un pédiatre éclairé à l’écoute des enfants. Elle avait 8 ans. Elle débuta sa carrière avec les pionniers de la psychanalyse pour enfants, après s'être battue pour faire ses études de médecine.
Françoise Dolto explique qu’elle est, enfin, devenue une chrétienne convaincue à l’issue de son analyse. Pour elle, il faut lire l’Evangile comme un cheminement du désir. La théorie clinique de Dolto est guidée intérieurement par cette conviction profonde. Après sa psychanalyse, elle dit avoir "compris que la religion [catholique] était une religion extraordinaire quand elle n'est pas vécue de façon névrosée, qu'il y avait dans l'Evangile tout ce que la psychanalyse découvre, c'est-à-dire que la dynamique est plus que la morale."
A partir de 1972, avec Gérard Severin, elle entreprend une travail sur les Ecritures. Elle y applique la grille de lecture du désir inconscient. A la fin des années 70, Françoise Dolto cesse peu à peu son travail de psychanalyste et ses chroniques radiophoniques sur France Inter qui l'ont fait connaître au grand public. Elle se consacre pleinement à ses livres qui dérangent autant ses pairs psychanalystes que l’Eglise.
Dans le cimetière de Bourg-la-Reine, sur sa tombe, cette phrase de Jésus dans l’évangile de Jean : « N’ayez pas peur. Je suis la vérité, le chemin et la vie. »
A travers des images d’archives, des interviews de Françoise Dolto et des interviews de psychanalystes ayant travaillé avec elle, Claire Jeanteur présente le lien entre le cheminement de la croyante et son itinéraire de psychanalyste. Un documentaire passionnant et étonnant.

Réalisateur : Claire Jeanteur

  • Durée : 00:26:15 - Année de production : 2008
  • Format : Documentaire
  • Thématique : Raconter, Témoins
  • Crédits :
    Copyright : CFRT/ France 2

Sélectionné pour vous