Georges Cottier, théologien de Jean-Paul II

Qui est Georges Cottier ? Pour le grand public, il est inconnu. Pour quelques esprits éclairés, c’est une des grandes figures contemporaines de l’Eglise catholique. Proche de Jean-Paul II, il est un homme de l’ombre : sa place originale dans la théologie contemporaine n’est pas celle de l’architecte génial qui construit une cathédrale mais plutôt celle du veilleur à la lampe allumée dont la postérité découvre la prodigieuse lucidité.

Georges Cottier entre dans l’ordre des frères prêcheurs en 1945, est ordonné prêtre en 1951, enseigne la philosophie avant d’être appelé au Vatican où il sera le théologien de la maison pontificale de 1990 à 2005, un rôle toujours dévolu à un dominicain. Durant près de 15 ans, il sera le théologien du pape Jean-Paul II avec lequel il travaille presque quotidiennement en écrivant certains de ses discours et en relisant toutes ses publications avec le souci de la cohérence et de la rectitude doctrinale.

Georges Cottier, qui est arrivé en 1946 à Rome pour y finir ses études à l’université pontificale Saint-Thomas-d’Aquin (l’Angelicum), nous guide sur tous les lieux où il a habité et travaillé au Vatican. Une déambulation géographique mais aussi historique où le cardinal évoque ses combats contre tous les fondamentalismes -nazisme, communisme, athéisme-, la situation des prêtres-ouvriers, le défi de la foi dans le monde contemporain  …

Le film s’ouvre sur la devise qu’il a choisi comme évêque : “Misericordiae et veritatis”. L’objectif de ce documentaire est bien de faire connaître cet homme d’étude, ce philosophe proche de Charles Journet et de Jacques Maritain, qui veut nous faire partager la “joie de croire”.

Une production : CFRT/ KTO/ Les bons clients

Né le 25 avril 1922 à Carouge, il est mort le 31 mars 2016 au Vatican.

Co-auteur : Emmanuelle Dancourt

Sélectionné pour vous