Histoire de croire - Robert de Sorbon et la naissance de l'Université moderne

Documentaire 00:26:03 68

Mots-clés :
Ordre Religieux
Histoire
Dominicain
Moyen Âge
Paris
France
Franciscain
Etudiant
Université
Angleterre
Oxford
Histoire de croire - Robert de Sorbon et la naissance de l'Université moderne

Synonyme d’université, la Sorbonne est au 13ème siècle une institution ecclésiastique chargée de l’enseignement secondaire et supérieur. Son indépendance envers le roi et le pape garantit son plein épanouissement intellectuel.
Si l’école existait avant elle, elle se développe à Paris à l’instigation de Robert de Sorbon comme une communauté d’étudiants et de maîtres en théologie. Au cœur de l’actuel Quartier Latin, les facultés de droit, de médecine et de philosophie mais aussi des couvents s’implantent et forment les élites religieuses et laïques du monde médiéval. L'université sera l'un des moteurs de la nouvelle société et l'île de la Cité en est le meilleur témoignage. Elle abrite, sur son flanc Est, la cathédrale Notre-Dame, achevée en 1250, peu de temps avant la fondation de la "Sorbonne" et deux ans après la Sainte Chapelle. Son essor sera le sang neuf d'un monde vraiment nouveau qui voit la naissance de nouveaux ordres citadins et intellectuels comme les Franciscains et les Dominicains.
De moindre importance, Oxford témoigne en Europe de l’organisation et de la transmission des savoirs. Ses collèges dispensent un enseignement littéraire et scientifique ouvrant sur l’étude de la théologie. La bibliothèque est le lieu d’études par excellence et les livres des grands maîtres comme Thomas d’Aquin le support pédagogique de référence. L’université, comme lieu de débats et d’échanges, est une institution pérenne. Les maîtres les plus célèbres furent Robert Grosseteste et Roger Bacon qui se distinguèrent surtout par leur intérêt pour les sciences : mathématiques et optique. Cours et enseignements obéissent à des logiques et à des rites bien définis… Lectures, questions, argumentations et commentaires du maître. La Bible reste reine, "l'idée première" de tout savoir. Puis viennent les pères de l'Eglise et les théologiens : Augustin, Basile et ensuite les philosophes… Enfin les sciences positives : mathématique, géométrie, astronomie… La synthèse de toutes ces sciences sera le "Somme théologique" dont la plus célèbre restera celle de saint Thomas d'Aquin.

Réalisateur : Michel Baulez

Co-auteur : Benoît Vandeputte

Producteurs : CFRT, France 2

Sélectionné pour vous