Histoire du conflit irlandais

A l’occasion des 20 ans de la signature du traité de paix en Irlande du nord – le 10 avril 1998-, récit du conflit qui commença au début du 20e siècle.

En 1916 lors de l’insurrection de Pâques les Irlandais s’émancipent de la domination anglaise. La paix revient en 1921 avec la signature du traité qui partage l’Irlande en deux : le sud catholique devient indépendant, une partie du nord à majorité protestante reste britannique. Le problème identitaire resurgit en Irlande du nord en 1968 et marque le début d’un nouveau conflit : les catholiques minoritaires manifestent pour avoir les mêmes droits que les protestants. La situation vire au drame en 1972 à Derry quand des britanniques ripostent à balles réelles tuant 14 civils catholiques : c’est le “bloody sunday”. L’Irlande du nord connaît de nombreuses vagues d’attentat par l’IRA, la milice catholique et par les milices loyalistes protestantes. Après plus de 3600 morts, l’Irlande du nord met un terme à trente ans de conflit le 10 avril 1998 en signant “l’accord du Vendredi saint”, début d’un long et lent processus de paix pas encore achevé. Récit des événements sur des images d’archives avec une interview du Père Joseph Gunn, historien.

Réalisateur : Emmanuel Querry

Sélectionné pour vous