Inde : Au pays des ashrams chrétiens

En hindou, ashram désigne un lieu pour les chercheurs spirituels. Shantivanam, le premier ashram chrétien a été fondé en 1950 par Henri Le Saux et Jules Monchanin. Depuis, pas moins de quatre-vingt ashrams chrétiens se sont épanouis en Inde. Que peuvent bien rechercher des occidentaux en terre indienne pour nourrir leur foi chrétienne ? Leur parcours d’ashram en ashram dessine l’itinéraire spirituel qu’ils empruntent pour chercher Dieu en eux-mêmes, dans ces lieux de paix, au-delà de toute religion.
Ils sont chrétiens et occidentaux. Mais c'est en Inde, dans un ashram, qu'ils ont trouvé un chemin pour suivre leur quête intérieure : chercher Dieu. Ils ont quitté l'Occident pour découvrir ailleurs les clefs qui permettent d'entrer dans les profondeurs du christianisme, spirituelles et mystiques. Au-delà des idées philosophiques ou théologiques, ils ont voulu vivre une expérience intérieure. Un chemin ouvert par deux pionniers C'est en 1948 que le P. Henri Le Saux quitte l'abbaye bénédictine de Kergonan pour l'Inde. Il y rejoint Jules Monchanin, un prêtre lyonnais qui l'y avait précédé avant la guerre. Le 21 mars 1950, jour de la saint Benoît, ils fondent le premier ashram chrétien, développé à leur suite par un autre bénédictin, Bede Griffiths, qui a lancé le mouvement des ashrams chrétiens. On en compte maintenant près de quatre-vingts. "Quand nous avons besoin d'un hôpital ou d'une école, nous allons voir les missionnaires chrétiens. Mais quand nous avons besoin de conseils spirituels, nous retournons vers nos gourous." Ce témoignage d'un Indien révèle un besoin que le christianisme d'un Occident matérialiste satisfait mal : une intériorité, une expérience contemplative, une densité particulière dans la relation à Dieu. Ce film montre le chemin de quelques-uns de ces "quêteurs de Dieu", dans une Inde envoûtante et fascinante.

Réalisateur : Vincent Lauth

Co-auteur : Xxx

Producteurs : CFRT, France Télévisions

Notre sélection