Jean-Marie Pelt - L'âme d'un jardinier

Jean-Marie Pelt (1933-2015) est décédé le 23 décembre 2015 à Metz.

***
Pharmacien agrégé, chercheur, écrivain, Jean-Marie Pelt est l’un des pères de l’écologie en France. Connu du grand public par ses émissions de télévision, de radio, par ses conférences, par ses nombreux livres sur le monde des plantes et l’écologie, il vit et travaille à Metz en Lorraine. Ce pédagogue encourage toutes les initiatives qui visent à promouvoir un art de vivre respectueux de l’environnement. En chrétien convaincu, il place son espérance dans une humanité réconciliée avec la nature en harmonie avec son Créateur.

Son amour de la nature est né dans le jardin de son grand-père, jardinier professionnel, qui l’a aussi initié à la spiritualité. Ce sont les deux piliers de sa vie, et qui lui donnent sa cohérence. Ses convictions chrétiennes, son travail scientifique et son engagement pour la cause de l’écologie s’articulent et s’enrichissent naturellement. L’observation de la nature est pour lui une formidable occasion d’ouverture au mystère et à la beauté de la vie. Il partage avec son ami Pierre Rabhi la valeur de la “sobriété heureuse”, titre de l’un de ses livres. Contrairement à une idée reçue, ce sont souvent les créatures les plus vulnérables qui ont survécu au fil de l’évolution. De cette leçon de nature, il tire une leçon de vie pour l’avenir de l’humanité. Ainsi, l’écologie doit rechercher l’autonomie pour permettre de vivre en autarcie car notre monde puissant est fragile. Jean-Marie Pelt s’est fait le défenseur, passionné et compétent, de la nature : il sait, mieux qu’un autre, combien la nature est riche, diverse, très bien organisée, précieuse pour l’homme, est aussi menacée par celui qui devrait en être le gardien attentionné. Croyant et écologiste dans l’âme, Jean-Marie Pelt voit dans l’écologie le point de dialogue possible entre les grandes traditions religieuses, leurs valeurs étant identiques à celle de l’écologie. Dans tous les textes sacrés existe cette idée que l’homme ne doit pas être un profiteur de la nature, ne doit pas s’enrichir sinon de valeurs spirituelles. La valeur du développement durable doit ainsi permettre le rapprochement des religions entre elles. Jean-Marie Pelt se révèle être aussi un véritable contemplatif, un homme d’une foi profonde et émouvante. En contemplant la nature et ses richesses, en contemplant l’homme au milieu de ce fascinant jardin, il a rencontré Dieu ; et il nous livre, avec une chaleur communicative, un regard riche et plein d’humanité.

Un film qui donne à voir les merveilles de la nature.

Une production : CFRT/ KTO/ Play Film

Réalisateur : Jean-Claude Salou

Co-auteur : Véronique Westerloppe

Sélectionné pour vous