Le concile de Nicée et l'arianisme

Après avoir unifié politiquement l’Empire Romain, Constantin redoute que la remise en question de la nature divine de Jésus-Christ par Arius d’Alexandrie ne mette en péril l’unité de l’Eglise. Pour débattre de cette question théologique, il réunit pour la première fois dans l’histoire de l’Eglise une assemblée de tous les prêtres et évêques. Le concile de Nicée excommunie Arius en 325 et condamne l’arianisme. On doit à cette première assemblée le Credo, prière que les chrétiens récitent aujourd’hui encore à la messe, abrégé des principaux dogmes que l'Église catholique enseigne. Athanase, successeur de l’évêque Alexandre, fut l’ardent défenseur de la Sainte Trinité de Nicée.
Racontée par la passionnante historienne Annick  Martin, une page marquante de l’histoire de la vie de l’Eglise au début de sa structuration et dont nous percevons la vitalité de la pensée.

Réalisateur : Véronick Beaulieu

Co-auteur : Véronick Beaulieu

Producteurs : CFRT, France2

Notre sélection