L'habit ne fait pas le moine

Depuis une dizaine d’années, Pierre Favre a quitté Paris pour vivre dans un petit village près de Draguignan. Au tout début, les habitants l’évitaient, parfois même le fuyaient car on pourrait le croire membre d’une secte ou tout juste sorti de prison… Dans les années 1990, Pierre faisait partie du groupe punk « Les Garçons bouchers ». Il est très vite tombé dans la marginalisation jusqu’au jour où il fait appel à ce Dieu qu’il avait enfoui au plus profond de lui. Aujourd’hui, membre du Secours Catholique, il va partout pour témoigner d’une vie sauvée par l’amour de Dieu, une vie longtemps faite de désespérances avant d’avoir pour moteur l’espérance. Il s’occupe des gens qui viennent frapper à la porte de l’association pour demander une aide alimentaire et/ou psychologique. Il chante des psaumes, rend visite aux soeurs à la retraite, repeint la sacristie de son village, etc. Lui qui pensait être incapable de s’occuper de qui que ce soit, a découvert là ce qu’il pense à présent être son destin : se consacrer aux autres.
Julie Talon, la réalisatrice, a saisi en images le coeur de cet homme qui vit sa foi pleinement « sans pour autant s’engager dans les ordres ». Comme on dit, l’habit ne fait pas le moine… Et c’est ici que cette histoire commence.

Une production : CFRT/ France Télévisions

 

Réalisateur : Julie Talon

Co-auteur : Julie Talon

Producteurs : CFRT, France Télévisions

Sélectionné pour vous