Litanies de la Vierge - Salus infirmorum

Les litanies de la Vierge H84 de Marc-Antoine Charpentier peuvent se diviser en 4 parties. La troisième partie commence dans une toute autre ambiance, avec un récit très émouvant de la voix de Taille. On y parle ici de Marie consolatrice des affligés (Consolatrix afflictiorum). Le récit, en mode mineur tout du long, se termine sur un joyeux mode Majeur, qui est le signal d’entrée de tout le reste de l’ensemble, qui vient chanter la reine des anges (regina angelorum) dans une partie de nouveau plus active. La fin de cette partie est laissée aux flûtes, qui la conclue avec une dernière ritournelle.
*
Les litanies de la Vierge H84 font partie d’un très vaste ensemble de motets religieux composés de Marc-Antoine Charpentier : au total près de 400 ! Parmi toutes ces pièces, on y retrouve 83 textes sur les psaumes, 31 leçons des ténèbres, 42 antiennes, 10 Magnificat, 9 Litanies à la Vierge et encore bien d’autres oeuvres !
Selon Catherine Cessac, grande spécialiste de Charpentier, cela représente "un ensemble impressionnant, d’une qualité musicale et spirituelle telle, qu’elle nous invite à reconnaître en Charpentier une des figures majeures de la musique sacrée occidentale, aux côtés de Schütz et de Bach".
Ces litanies H84 sont donc l’une des 9 compositions de Charpentier sur ce sujet. Elles empruntent la formation du trio de voix d’hommes, accompagné de deux dessus instrumentaux et de la basse continue. Le trio de voix d’hommes est une formation typique de la musique baroque.
Dans la liturgie catholique, les litanies de la Vierge est une prière qui liste toutes les qualités de la Vierge Marie. C’est une prière d’intercession en faveur des croyants, d’où la répétition des termes "ora pro nobis" : priez pour nous.
Ces litanies sont à l’image de toute l’oeuvre de Charpentier : un bijou musical, dont chaque intention musicale est taillée avec finesse et émotion. Mathilde Piganeau termine cette présentation avec les mots de Catherine Cessac : "Travailleur infatigable et armé d’une foi profonde, Charpentier a consacré sa vie à la célébration de la miséricorde et de la gloire de Dieu, avec humilité et splendeur, empruntant toujours les voies de l’effusion et de l’émotion".

Réalisateur : Mathilde Piganeau

Co-auteur : Marc-Antoine Charpentier

Producteur : Les Fous divertissants

Notre sélection