Notre-Dame de Chine

Le Père Paul Wang est issu d'une famille catholique depuis plusieurs générations et est vicaire depuis 5 ans à Notre Dame de Chine, dans le 13ème arrondissement de Paris. C'est là que les premiers asiatiques réfugiés d'Indochine s'installèrent dans les années 1970. Aujourd'hui, la Chine compterait 12 millions de catholiques. Persécutée pendant la révolution culturelle, l'Eglise de Chine est restée à l'écart de Vatican II. L'état chinois refuse toute allégeance au Pape. Notre Dame de Chine compte entre 800 et mille paroissiens, catholiques pieux, attachés à la tradition. Ils viennent renouer avec leur culture d'origine : la messe est célébrée en mandarin, et une Vierge à l'enfant importée de Chine, aux traits chinois montre que l'inculturation a eu lieu.
*
Rock Feng assure la catéchèse mais comme les enfants ont du mal à comprendre le mandarin, sa mission est non seulement de transmettre les valeurs chrétiennes mais aussi d'éduquer à la culture chinoise. Les nouveaux immigrants chinois ne parlent pas français et vivent dans des conditions difficiles. Le dimanche après la messe, un repas est servi dans l'église par des paroissiens.
*
L'association culturelle de la paroisse de Notre-Dame de Chien perpétue les traditions artistiques chinoises comme la musique ou la calligraphie, afin de faciliter l'intégration sans pour autant oublier sa culture. Des bénévoles dispensent une aide administrative ou des cours de français, comme Soeur Wei, missionnaire à Taïwan pendant trente ans.
*
L'église Sainte Elizabeth, dans le 3ème arrondissement de Paris, accueillit dès 1985 des célébrations en mandarin. La plupart des paroissiens sont originaires de Wenzhou, et les membres de la communauté ne parlent ni le français ni le mandarin. Soeur Wei y retrouve cette foi simple mais très profonde qu'elle a connu à Taïwan. Monseigneur Aupetit exhorte le groupe des jeunes de Sainte Elizabeth à l'étude de la Bible. Pour un jeune couple autrefois bouddhiste, l'accueil de la communauté a été fondamental dans leur conversion.
*
Paul Wang vit en communauté avec les prêtres de l'église voisine, Saint Hippolyte. Pour le Nouvel An chinois, une messe est organisée à Saint Hippolyte, réunissant les diverses communautés. Les offrandes offertes par les paroissiens marquent le respect et la piété filiale.

Réalisateur : Sylvain van Eeckhout

Co-auteur : Sylvain van Eeckhout

Producteurs : CFRT, Découpages

Notre sélection