Pierre Chaillet. Le Jésuite de la Résistance

Né en 1900 dans une famille de paysans franc-comtois, le révérend père Pierre Chaillet, jésuite, est un héros de la Résistance. Il prend conscience, lors d’un séjour en Autriche en 1934, de la montée du nazisme et du projet d’élimination du peuple juif. Il publie en 1939 L’Autriche souffrante, ouvrage dans lequel il dénonce les persécutions dont sont victimes les catholiques et les juifs autrichiens.
À la déclaration de la guerre, en septembre 1939, il s’engage auprès des services de renseignements français et infiltre les milieux diplomatiques à Budapest, en Hongrie. De retour dans une France occupée et collaborationniste, en décembre 1940 il crée les Cahiers du témoignage chrétien, périodique d’inspiration œcuménique appelant à s’opposer au nazisme au nom des valeurs chrétiennes, se positionnant contre le gouvernement et contre les milieux ecclésiastiques - qui servent alors de caution morale au régime de Vichy. C’est le seul journal clandestin en France qui rejette expressément l’antisémitisme.
Avec l’Amitié chrétienne*, Pierre Chaillet sauve des centaines d’enfants juifs de l’extermination, organise des filières de camouflage et d’hébergement, et crée un laboratoire de fabrication de faux-papiers. Il fait partie des "Justes parmi les Nations" dont l’engagement et le courage servent à l’édification des consciences.

* Organisation interconfessionnelle lyonnaise agissant clandestinement en faveur des victimes du régime nazi, en premier lieu les juifs.

Réalisateur : Marie-Christine Gambart

Sélectionné pour vous