Pierre et Paul à Rome 1/2

Les destinées du christianisme ont été confiées à deux hommes de caractère très différent, qui se sont révélés être complémentaires l'expression de l'unité de l'Eglise dans la diversité.

Pierre, disciple de la première heure, marié et pêcheur de métier, fut aussi celui qui trahit Jésus au soir de sa Passion. Pourtant, c'est lui qui deviendra le premier évêque de Rome. Paul, juif de la diaspora, romain par filiation, persécute les premiers chrétiens avant de devenir l'évangélisateur que l'on connaît après sa conversion sur le chemin de Damas.

C'est au coeur de l'empire romain où règnent la civilisation du loisir et le culte à l'empereur, que Pierre et Paul vont développer la première communauté chrétienne, des juifs convertis, qui existait à Rome avant leur venue. Prisonnier, Paul ne parvient pas à toucher les juifs et s'adresse aux païens, posant la question du salut pour tous.

Les premiers chrétiens se réunissent dans les maisonnées. Ce n'est qu'après 312, date de l'édit de Constantin, qu'ils se réuniront dans des bâtiments conçus selon les principes évangéliques, qui réunissent les fidèles et les célébrants. La nouvelle religion prône la libération des esclaves et leur rend ainsi leur dignité.

Michel Rouche, professeur d'histoire à la Sorbonne et monseigneur Patrick Saint Roch, ancien recteur de l'institut pontifical d'archéologie, décryptent cette première page de l'histoire de l'Eglise. Elle est richement illustrée d'images de la maquette de la Rome antique au musée de la civilisation romaine, les ruines de la ville d'Ostie, la basilique Saint-Paul-Hors-les-Murs, la place Saint-Pierre et la basilique Saint-Pierre au Vatican et d'extraits du Nouveau Testament, de Minucius Felix, de Tacite et de Caton. 

Sélectionné pour vous