Saint Charbel
Paysan de la vallée de la Qadisha au Liban, né en 1828, moine, ermite, bienheureux et saint. Tel est le destin de Youssef Antoun Makhlouf qui prit le nom de Charbel en 1850 en entrant au couvent de l’ordre libanais maronite. Il y a vécu une simple vie de moine consacrée à la prière et totalement détaché du monde. C’est après sa mort en 1898 que les miracles et les conversions réalisés en son nom le firent connaître, entretenant la fervente dévotion des fidèles à Beqaa Kafra son village natal, à Annaya où il entra au couvent après son ordination en 1858. Le film se clôt sur le renouveau de la vie érémitique dans la vallée sainte où un religieux colombien est venu mettre ses pas dans ceux de saint Charbel se vouant à une vie contemplative et priante, salutaire pour le monde. Un édifiant récit.

Réalisateur : Philippe Fusellier

Sélectionné pour vous