Vivre la mort 3/4 - Celui qui croit en moi vivra

Croyant ou pas, personne n’échappe à la douleur de la perte d’un enfant, d’un parent, d’un ami. Si croire en Dieu n’est pas croire en un Christ thérapeute capable d’effacer les épreuves de la vie, alors qu’est-ce que cela change ? La résurrection de Lazare est un récit biblique que l’on ne trouve que dans l’évangile de saint Jean. Par le miracle que Jésus accomplit envers son ami, répondant aux supplications de sa sœur Marthe, il est un des signes les plus extraordinaires attribué à Jésus et annonce sa résurrection au matin de Pâques. Après quatre jours au tombeau, Lazare en sort vivant. Pour tous ceux qui sont présents, il montre comment la présence de Dieu peut habiter la vie.
Comme Lazare, les deux personnalités de ce documentaire ont vécu des « morts » et des « renaissances ». Nicolle Carré est psychanalyste. Atteinte de leucémie, elle vit une rémission après une rechute où elle connut la tentation de « glisser dans la mort ». Mais le don de la vie et cette parole « Celui qui crois en moi, même s’il meurt, revivra » ont opéré en elle un changement radical.
Roger Auque est journaliste. Enlevé à Beyrouth en 1987, il a vécu pendant un an les effrois de la captivité. Ne pas baisser les bras, ne pas douter, croire. Tel est le chemin de Damas que ce bon vivant raconte se demandant s’il serait le même s’il n’avait pas été otage. Relevé de la mort, ils vivent autrement aujourd’hui leur quotidien.
Sur le site du tumulus de l’île de Gavrinis en Bretagne, le bibliste Jean Zumstein nous fait visiter l’extraordinaire tombe du 4ème millénaire avant Jésus-Christ et donne une lecture moderne de ce récit tiré du Nouveau testament.

Réalisateur : Véronick Beaulieu

Co-auteur : Véronick Beaulieu

Producteurs : CFRT, France2

Sélectionné pour vous